Notre sélection ( 7 juin 2000)

  Archives  

 

  "New lights on the prehistory of the theory of banking and the school of Salamanca". Pour ceux qui ont suivi la conférence de Me Patrick Simon sur le thème "Peut-on être catholique et libéral ?", et qui s'intéressent à l'histoire des premiers pas de la pensée économique libérale, nous conseillons ce très intéressant article de Jesus Huerta de Soto, Professeur au département d'économie appliquée de l'Université de Madrid. Jesus est un auteur très prolifique spécialiste de l'histoire de l'école Autrichienne d'économie politique.
  Parmi les gourous de la e-economie et de ses conséquences sur les entreprises, citons Gary Hamel, dont le Wall Street Journal (7/06/00) vient de publier un très intéressant éditorial sur la "frictionless economy". Son site (Strategos) contient d'excellents textes publiés dans de grandes revues américaines. Notamment : "The Retail Revolution" et "The E-Corporation"
  Toujours Microsoft. Pour bien comprendre pourquoi les économistes libéraux défendent la firme de Bill Gates et prennent massivement position contre la position actuelle de la justice américaine, rendez vous sur le site du Professeur Stan Liebowitz. Vous y trouverez tous les textes économiques de base qui éclairent leur position.
  Pour tous ceux qui s'intéressent à l'analyse économique du droit, Baudoin Bouckaert - professeur à l'Université de Gand, Président de Nova civitas un club libéral flamand), et figure bien connue des séminaires d'IHS-Europe et des Université d'été d'Aix en Provence - est l'auteur d'une Encyclopedia of Law and Economics, un site d'une extraordinaire richesse qui donne accès à un très grand nombre de textes et de références bibliographiques.
  Cette photo est celle de Friedrich Hayek, dans les années 1930. Vous la trouverez sur un site d'une richesse prodigieuse : "The Friedrich Hayek Scholar's Page", réalisée par Greg Ransom. Y figurent notamment ses deux plus fameux essais en économie : "Economics and Knowledge" et "The Use of Knowledge in Society".
 

David Friedman, le fils de Milton, auteur du maintenant très classique ouvrage libertarien "The Machinery of Freedom", vient de mettre sur le Web la copie de son dernier livre : "Law's Order: An Economic Account". On y trouvera notamment un excellent chapitre réfutant les fondements théoriques de l'approche contemporaine des droits de propriété intellectuels.

UCLA Institute on Cyberspace and Policy   Sur cette question de la propriété intellectuelle à l'âge d'Internet, on opposera un dossier beaucoup plus classique - mais fort épais(et pas très libertarien) - présenté sur Internet par l'Institute on Cyberspace and policy de l'Université de Los Angeles sous le titre : "The Digital Dilemma. Intellectual Property in the Information Age".
Wayne Crews du CEI  

"Behind the breakup curve on Microsoft" : ce court texte signé de Wayne Crews du Competitive Enterprise Institute (CEI), et publié dans le Washington Times, démontre comment le soit disant monopole de la firme de Seatlle se trouve d'ores et déjà taillé en pièces par l'évolution technologique la plus récente.

  Autre défense de Microsoft présentée par une économiste grand spécialiste de l'histoire des lois anti-trust : "Barbarians at Bill Gates", écrit par William F. Shugart II, et publié dans la revue mensuelle de FEE (Foundation for Economic Education), la plus ancienne des grandes fondations américaines dédiées à la vulgarisation des idées libérales.
Newt Gringrich, ancien leader républicain à la Chambre des Représentants US.   Une nouvelle institution vient de naître entièrement consacrée à l'étude de l'internet, de la "nouvelle économie", et de leurs conséquences économiques sur la société. Il s'agit de l'Internet Policy Institute. On note à son conseil d'administration la présence de Newt Gringrich (l'ancien Speaker de la Chambre des Représentants).
Alice Rivlin  

Le premier grand projet de recherche de ce nouvel institut, mené en coopération avec la Brookings Institution, vise à quantifier les retombées économiques du développement d'Internet sur la société américaine ("The Economic Pay Off from the Internet"). Il sera dirigé notammentt par Alice Rivlin (qui a démissionné de son poste de vice-président de la FED l'an dernier).

Professeur Alan Blinder, de Princeton University.   Comment le développement d'Internet affecte-t-il l'emploi ? Dans l'un des tous premiers papiers publiés par l' Internet Policy Institute : "The internet and the economy", l'économiste de l'Université de Princeton Alan Blinder présente une thèse nouvelle et intéressante pour expliquer le niveau extraordinairement bas du chômage américain.